Aller au contenu principal Aller au sitemap
  • Ciao Italia, du Musée national de l’immigration à l’Inspé

    Dès la seconde moitié du 19e siècle et jusque dans les années 1960, les Italiens furent les étrangers les plus nombreux dans l’Hexagone à venir occuper les emplois créés par la croissance économique.

    Aujourd’hui célébrée, leur intégration ne se fit pourtant pas sans heurts. Entre préjugés dévalorisants et regards bienveillants, l’image de l’Italien en France se dessina sur un mode paradoxal et leurs conditions d’accueil furent difficiles.

    Jouant des clichés et préjugés de l’époque et rappelant la xénophobie dont ils étaient victimes, l’exposition s’attache à retracer le parcours géographique, socio-économique et culturel des immigrés italiens en France du Risorgimento des années 1860 à la Dolce Vita célébrée par Fellini en 1960.

    Le site d’Avignon de l’Inspé d’Aix Marseille a conduit un temps d’expérimentation pédagogique avec des élèves italiannistes du collège Barbara Hendricks et du lycée de l’Arc d’Orange (Vaucluse) autour de l’exposition.

  • Tronc commun et spectacle vivant

    180 étudiants de masters 2 MEEF et de DESU ont assisté au spectacle iU an Mi de Lali Ayguadé à la salle Benoït XII dans le cadre du partenariat entre l'Inspé et le Cdc N les hivernales.

    Dès le lendemain, Florence Chantriaux et Jean-Noël Bruguière de l’association Allons prendre l’art, ont proposé une expérience sensible autour du spectacle vu la veille, aux étudiants en formation.

    À partir de paroles, de mouvements, de jeux, d’expressions graphiques et d’écritures, les participants ont ainsi mobilisé leurs souvenirs, leurs sentiments et échangé sur les émotions ressenties.

    Une perception du spectacle à la fois individuelle et collective s'est ainsi  construite en écho, pour être restituée à l’issue d'un atelier aux danseurs invités sur le site de l'Inspé d'Avignon.

    Éric Votterochargé de mission Culture