Aller au contenu principal Aller au sitemap
  • E-BELONG: Sense of Belonging in Online Learning Environments

    A propos du projet

    Le projet E-BELONG : Sense of Belonging in Online Learning Environments a été sélectionné par la Commission européenne dans le cadre du programme Erasmus +, Partenariats stratégiques pour les projets de préparation à l'éducation numérique. Cette nouvelle initiative éducative CIVIS centrée sur l'innovation pédagogique abordera l'engagement social et émotionnel des étudiants dans un environnement d'apprentissage en ligne dans le but de trouver des moyens efficaces pour faciliter l'éducation en ligne. Cette initiative implique sept universités de l'alliance CIVIS et est coordonnée par l'Université de Bucarest.
    Le COVID-19 a accéléré la transformation numérique de l'enseignement supérieur et cette "numérisation forcée" s'est naturellement accompagnée de nombreux défis, le principal étant d'assurer la continuité du processus d'enseignement et d'apprentissage dans les conditions inattendues imposées par les restrictions des interactions sociales. La réussite de l'apprentissage ne dépend pas uniquement de la qualité des connaissances et des compétences à acquérir, mais est très liée à la qualité des interactions sociales entre les étudiants et les instructeurs.

    Objectifs du projet :

        IDENTIFIER les meilleures pratiques qui pourraient améliorer l'enseignement et l'apprentissage lors de l'utilisation d'outils numériques et créer les conditions d'un engagement social et émotionnel des étudiants dans l'apprentissage en ligne.
        FOURNIR un cadre pour la transformation et l'adaptation des services de soutien à l'apprentissage, avec un accent particulier sur les groupes vulnérables.
        CRÉER les outils pour développer le sentiment d'appartenance des étudiants dans le contexte des communautés d'apprentissage virtuelles.

    Budget

    229 121€ financé par la Commission Européenne

    Calendrier

    Début du projet: Avril 2021

    Fin du projet: Avril 2023

    Coordinateur

    La coordination générale sera assurée par Lucian Ciolan et Anca Nedelcu (co-responsables de l'équipe Teaching Excellence de CIVIS) et, au niveau opérationnel, par Camelia Rădulescu, maître de conférences à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Université de Bucarest.

    Partenaires

    • Université de Bucarest
    • Université Eberhard Karl de Tübingen
    • Université Panepistimio d'Athènes
    • Université de Stockholm
    • Université Autonoma de Madrid
    • Université La Sapienza de Rome
    • Aix-Marseille Université-Inspé
  • PENSA: Professionalisation des Enseignants utilisant le Numérique pour un Soutien à l’Autonomie et à la citoyenneté

    A propos du projet

    Le projet pour une Professionnalisation des Enseignants utilisant le Numérique pour un Soutien à l'Autonomie et à la citoyenneté (PENSA) aborde deux problèmes actuels dans l'enseignement supérieur et la société. Le premier est le besoin de formation et d'infrastructure pour dispenser un enseignement mixte, à distance et/ou co-modal (c'est-à-dire un enseignement en classe diffusé simultanément à des étudiants en ligne) pendant la pandémie. Pendant les confinements nationaux et pour dispenser un enseignement co-modal, les enseignants se sont souvent tournés vers des plateformes en ligne classiques telles que Zoom, sans être conscients du modèle économique de ces plateformes en termes de traitement des données personnelles. De plus, certains enseignants ont reproduit en ligne des approches frontales en face à face, sans tenir compte des potentialités de l'apprentissage mixte pour centrer l'enseignement sur l'étudiant en combinant des activités individuelles asynchrones et des activités collaboratives synchrones, en plus de l'enseignement frontal. La deuxième question est la nécessité d'éduquer les jeunes aux implications de l'utilisation des sites de réseaux sociaux (Facebook, Youtube, etc.) aux niveaux psychologique, sociologique, économique et idéologique. En effet, le déploiement de ces plateformes s'est accompagné de discours d'émancipation, les utilisateurs pouvant exprimer et échanger leurs idées en ligne, générant ainsi davantage de dialogue public. La réalité montre une image différente, caractérisée, entre autres, par les discours de haine et le racisme, la montée du populisme, les chambres d'écho et parfois la surveillance illégale. D'où la nécessité de sensibiliser les étudiants aux logiques inhérentes à ces plateformes.

     Objectifs

    Les objectifs sont en relation avec deux groupes cibles : les enseignants de l'enseignement supérieur et les étudiants.

     Pour les enseignants de l'enseignement supérieur, le projet PENSA vise les objectifs suivants :

    1. Accroître la capacité d'innovation pédagogique basée sur la compétence numérique, mettre en œuvre l'apprentissage mixte intégrant l'échange virtuel et pouvoir le faire dans le cadre de l'enseignement co-modal et à distance lorsque cela est nécessaire.
    2. Professionnaliser en créant une communauté de pratique

     Pour les étudiants, PENSA vise les objectifs suivants :

    1. Sensibiliser les étudiants à la dynamique liée à l'utilisation des plateformes de réseaux sociaux,
    2. Imaginer de nouvelles formes de participation en ligne,
    3. Modifier l'utilisation des plates-formes en ligne par les élèves afin de créer une culture de l'open source.
    4. Développer le plurilinguisme des élèves
    5. Pour développer l'autonomie des apprenants

     Budget

     290 451€

     Financeur

    Union européenne (Coopération for innovation and the exchange of good practices KA226 – Se préparer à l'éducation numérique) 

     Calendrier

     Date de début du projet : 01 mars 2021

    Date de fin du projet : 28 février 2023

     Porteur du projet 

     Marco Cappellini (LPL/AMU)

     Participants Inspé-AMU 

     Maria-Antonietta Impedovo

    Sandrine Eschenauer

    Isabelle Cros

    Caroline Vincent.

     Partenariat

    • Aix-Marseille Université – coordinateur (France)
    • Université Autonome de Madrid (Espagne)
    • Université de La Sapienza (Italie)
    • Université de Bucarest (Roumanie)
    • Université Libre de Bruxelles (Belgique)
    • Université de Tübingen (Allemagne)
    • Fundacio per a la universitat Oberta de Catalunya (Espagne)
    • UNICOLLABORATION (Espagne)
    • 3 & Punt Solucions Informatiques SL (Espagne)

     Site Web: https://pensa.univ-amu.fr/

  • Mobilité internationale de crédit (MIC) SÉNÉGAL (2020-2021)

    A propos du projet

    Le projet s'inscrit dans le soutien de la formation des enseignants du « préscolaire » au « moyen secondaire » dans le domaine des sciences de l'éducation (dans toutes les disciplines) et se porte à différents niveaux : élèves-maitres ; élèves-professeurs de l’enseignement moyen ; professeurs de l’enseignement moyen secondaire ; professeurs de l’enseignement primaire ; maitres-formateurs ; directeurs d’école ; formation de formateurs.

    L'objectif est de donner des réponses aux difficultés rencontrées par les institutions pour mettre en œuvre une éducation de base de qualité et développer une formation cohérente de l’ensemble des acteurs de l’éducation, en articulant la formation initiale et la formation continue des enseignants en lien avec la recherche. Il s’agit de renforcer le dispositif de formation dans le système éducatif sénégalais en le rendant efficace et efficient. Les professionnels des métiers de l’éducation sont systématiquement associés au développement de la formation et à la mise en place de ressources numériques pour les enseignants.

    Budget

    13 760 €
    Financeur : Commission Européenne (programme ERASMUS +)

    Calendrier

    Début du projet : janvier 2020
    Fin du projet : décembre 2021

    Coordinateur-trice

    Jessyca Tretola (EA 4671 ADEF)

    Partenaires

    • Aix-Marseille Université (AMU), Institut national supérieur du professorat et de l’éducation (Inspé)
    • Faculté des Sciences et Technologies de l’Éducation et de la Formation (FASTEF), Dakar
    • Université Cheikh Anta Diop (UCAD), Dakar
  • Formation des professionnels gabonais d’encadrement de l’enseignement technique professionnel

    A propos du projet

    Une convention a été signée entre l’Inspé d’Aix-Marseille Université et le Ministère de l’emploi, de la jeunesse, de la formation professionnelle, de l’insertion et de la réinsertion de Libreville, Gabon. L’Inspé organise la formation de 29 inspecteurs pédagogiques, dans le cadre du Projet de Renforcement des Capacités pour l’Employabilité des jeunes et l’amélioration de la Protection Sociale au Gabon.

    Le support de formation de la 1ère année correspond au master MEEF Mention 4 Pratiques et Ingénierie de la formation, Option Formation de formateurs d’enseignants ou de personnel encadrant. La 2ème année une formation complémentaire sera proposée sous le format d’un DESU Formation de formateurs d’enseignants ou de personnel encadrant. Au terme de cette formation, prévue sur les sites de l’Inspé d’Aix-en-Provence et de Marseille, les stagiaires pourront obtenir le Master MEEF et le DESU.

    Budget

    283 000 €
     

    Financeur 

    Banque Africaine de Développement (BAD)

    Calendrier

    Début du projet : septembre 2019
    Fin du projet : août 2022

    Coordinateur-trice

    Hélène Armand (EA 4671 ADEF)

    Partenaires

    • Aix-Marseille Université (AMU), Institut national supérieur du professorat et de l’éducation (Inspé)
    • Ministère de l’Emploi, de la jeunesse, de la formation Professionnelle, de l’Insertion et de la Réinsertion, Libreville
  • Partenariat ENEP de TENKODOGO-INSPE d’Aix-Marseille Université FSPI « Environnement Francophonie au Burkina Faso »

    A propos du projet

    Ce projet de partenariat entre l’Inspé d’Aix Marseille Université et l’École Nationale des Enseignants du Primaire (ENEP) de Tenkodogo s’inscrit dans un projet FSPI (Fond de solidarité pour les projets innovants) « Environnement Francophone au Burkina Faso » dont une partie des activités est dédiée à l’amélioration de la formation des futurs enseignants du primaire de et en français. Il a pour objectif d’élaborer un modèle de coopération durable autour de l'amélioration de l'offre de formation initiale des futurs enseignants du primaire.

    Budget

    10 000 €

    Financeur

    Institut Français DU Burkina Faso (IF-BF)

    Calendrier

    Début du projet : janvier 2019

    Coordinateur-trice

    Hélène Armand (EA 4671 ADEF)

    Partenaires

    • Aix-Marseille Université (AMU), Institut national supérieur du professorat et de l’éducation (Inspé)
    • Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Tenkodogo et de Dédougou