Aller au contenu principal Aller au sitemap
  • ARTEfac - la Réalité Augmentée au service de l’efficacité pédagogique

    Description

    Aix-Marseille Université confie à l’agence digitale STRATEGIA la réalisation de son projet Augmented Reality for Teacher Education faculties (ARTEfac) -labelisé « académie d’excellence » A*MIDEX 2017 porté par Hélène CHENEVAL-ARMAND et Jérémy CASTERA, enseignants-chercheurs de l'Inspé d'Aix-Marseille. Ce projet vise à développer un dispositif de formation innovant en Réalité Augmentée (RA) destiné aux formateurs, enseignants et étudiants en master MEEF (Métiers de l'Enseignement, de l'Education et de la Formation).

    Au sein d’Aix-Marseille Université, l’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Education (Inspé) forme aux métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation. Il compte 3 000 étudiants en master MEEF et 160 professionnels de l’éducation, répartis sur 4 sites. 19 parcours de formation sont proposés.

    A la rentrée 2020/2021, le master MEEF de l’Inspé dispose de nouveaux outils numériques éducatifs pour proposer des ingénieries de formation innovantes et attractives. Ces outils enrichissent la formation en Sciences et en Technologie pour favoriser l’employabilité des étudiants.

    La Réalité Augmentée pour accroître la maîtrise des concepts scientifiques

    L’Inspé engage ainsi ces étudiants dans une démarche de recherche sur la Réalité Augmentée (RA) dans l’enseignement de l’apprentissage des Sciences et de la Technologie à l’école primaire. En formant les étudiants à la RA, ces futurs enseignants seront également capables de la réutiliser avec leurs élèves in situ, afin de mieux transmettre les notions scientifiques au programme.

    « Les étudiants qui se destinent à devenir professeur des écoles arrivent de cursus complétement différents et les filières scientifiques sont peu représentées. Nous avons constaté qu’ils avaient des difficultés à transmettre les notions scientifiques avec leurs élèves de primaire. Il nous paraissait alors important de pallier ce manque de savoirs scientifiques afin de faciliter la tâche aux futurs enseignants lorsqu’ils se retrouveront en situation d’enseignement.

    En nous basant sur des recherches en sciences cognitives et en sciences de l’éducation, nous avons choisi d’aborder les notions scientifiques en utilisant les nouvelles technologies, et notamment la Réalité Augmentée », souligne Sabrina MARCHI, ingénieure pour l'enseignement numérique à l’Inspé d’Aix-Marseille.

     

    Le développement du projet ARTEfac par STRATEGIA

    Suite au marché public remporté, STRATEGIA a accompagné l’Inspé d’Aix-Marseille dans la création d’ARTEfac.

    L’agence digitale s’est chargée :

    • du développement d’une application mobile sur iOS et Android - Elle permet entre autres l’usage de la Réalité Augmentée et d’images à 360°sur smartphones et tablettes. Elle est aussi dotée d’une fonction de géolocalisation pour concevoir des scénarii pédagogiques basés sur l’exploration de plusieurs sites. L’application mobile apporte une valeur ajoutée en termes de visualisation des concepts scientifiques, grâce à la combinaison des différents médias (texte, audio, PDF, images, images 360°, vidéo, RA, objets 3D en RA). Les étudiants l’utilisent pour accéder aux modules pédagogiques en mobilité, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la classe.
       
    • du développement d’un BackOffice en SaaS – Compatible avec l’ensemble des navigateurs Internet et disponible en mode hors connexion, il comporte deux profils distincts : concepteur et administrateur. Les enseignants et les administrateurs y conçoivent des modules pédagogiques scénarisés et multimédia. Deux premiers modules (modélisation du système Terre-Soleil et observation de la butte écologique du Parc Urbain des Papillons à Marseille) sont intégrés au BackOffice à titre d’exemple. Celui-ci permet aussi une mutualisation des ressources entre les enseignants. Les étudiants sont aussi amenés à utiliser le BackOffice afin de développer leurs compétences pédagogiques et de scénarisation de leur classe.
       
    • la création de contenus interactifs en RA sur les séquences pédagogiques – Modélisation dynamique et interactive du système Terre-Soleil pour représenter la Terre tournant autour du Soleil, selon un axe des saisons, pour observer le comportement des faisceaux lumineux du soleil, l’éclairage de la Terre en fonction des saisons, etc. Création d’objets 3D à savoir 4 types d’insectes (arachnides, gastéropodes, myriapodes et arthropodes) pour l’observation d’une butte écologique sur site à Marseille. Contribution d’images en 360° pour les musées, paysages…

    « En collaboration avec STRATEGIA, nous avons fait en sorte que l’application mobile et le BackOffice soient simples d’utilisation et que leur ergonomie soit très intuitive. Les aspects technologiques et techniques ne devaient pas être un obstacle à l’utilisation. Le challenge fut de développer une application mobile similaire à celles que peuvent déjà connaître les étudiants pour que l’appropriation de celle-ci ne représente pas un frein à la compréhension », indique Sabrina MARCHI.

     

    Une phase de conception et de tests riches d’enseignements

    En phase de conception, l’équipe projet, composée d’enseignants chercheurs du programme Artefacts de formation (laboratoire "Apprentissage, Didactique, Évaluation, Formation" - Unité de Recherche UR 4671) d'Aix-Marseille Université et de formateurs de l’Inspé d’AMU, a élaboré les premiers modules pédagogiques. L’accompagnement de STRATEGIA a ici été essentiel pour concilier les attentes pédagogiques avec les possibilités techniques. Lors des tests, les premiers retours des utilisateurs ont mis en lumière que le degré de maîtrise de scénarisation des modules pédagogiques des enseignants influait sur le ressenti des étudiants. Cette appréciation liée à la qualité des modules créés a permis d’aboutir à une formation précise des enseignants.

    « Les compétences techniques et l’expérience en Réalité Augmentée de STRATEGIA ont été décisives dans la conception du projet. Leur capacité à être force de proposition a permis de faire avancer notre projet de co-conception de façon optimale pour les utilisateurs. Leur réactivité et leur volonté d’amélioration continue ont créé une émulation collective très appréciable qui nous a permis d‘aller plus loin, notamment en termes d’expérience utilisateur », conclut-elle.

    L’utilisation d’ARTEfac est opérationnelle à la rentrée 2020-2021. Puis, elle sera étendue, en cours d’année, à d’autres parcours scientifiques en fonction des demandes. A plus long terme, il est prévu qu’elle soit mise à la disposition de tous les usagers d’Aix-Marseille Université. Tous les personnels et étudiants auront accès au BackOffice depuis leur Environnement Numérique de Travail (ENT). Un partenariat Hubert Curien (PHC) a même été initié avec l’Université de Beyrouth. Cette coopération entre les deux universités vise à déployer l’outil ARTE-fac au Liban.

  • Projet AMPIRIC “Pôles pilotes de formation des enseignants et de recherche pour l’éducation”

    Présentation du projet

    AMPIRIC (Aix-Marseille – Pôle d’Innovation, de Recherche, d’Enseignement pour l’Éducation) est porté par Aix-Marseille Université (AMU) en partenariat avec l’académie d’Aix-Marseille, Avignon Université (AU) et l’Université de Nice Sophia Antipolis (UNS). Les collectivités territoriales, des associations et des entreprises sont associées et l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT) s’engage dans un partenariat exclusif de mise en réseau du Pôle avec les entreprises de l’EdTech.

    Objectifs

    AMPIRIC vise à améliorer les performances des élèves, notamment ceux qui sont en difficulté, dans leur apprentissage des savoirs fondamentaux tout au long de leur parcours scolaire en développant expérimentant, diffusant des approches pédagogiques innovantes fondées sur les technologies numériques. Le projet vise à renforcer la mise en réseau entre terrain, formation et recherche. L’ensemble des actions du pôle sont conçues dans cette perspective, fondée notamment sur des communautés de pratiques entre équipes pédagogiques dans les établissements, de recherche dans les laboratoires et de production dans les entreprises.

    Budget

    Budget global : 62 457 296 €, dont financement PIA : 9 976 675, 90 €

    Calendrier

    Durée du projet : 10 ans

    Porteur du projet

    Aix-Marseille Université

    Partenaires

    • Collectivités territoriales : Conseil Départemental 04, Conseil Départemental 13, Conseil départemental 84, Aix-Marseille-Provence Métropole, Ville de Marseille, Ville de Digne, Ville d’Avignon, Ville d’Aix-en-Provence,
    • Environnement socioéconomique : SATT Sud-Est, Protisvalor, Cité de l’Innovation et des Savoirs d’Aix-Marseille,ANDEV,
    • Entreprises: Interfora, Manzalab, Mathworks, My Serious Game, SBT Human Matters, CrocosGoDigital,Come-in-vr, ERM, Maplesoft et Texas Instruments, E-Artsup,
    • Associations : RAIFFET, CAPE et Observatoire des Quartiers Sud de Marseille.
  • Projets SFERE- Dafip, Vague 4 : des projets « recherche, formation, terrain »

    Présentation des projets

    Quatre vagues successives d’appels à projets « recherche, formation, terrain » sur le territoire de l’éducation prioritaire ont été lancées depuis, 2018, par la Délégation Académique à la Formation et à l’Innovation Pédagogique (DAFIP) de l’Académie d’Aix-Marseille et SFERE-Provence, qui accompagnent dorénavant 33 projets de réseaux, conçus à partir de l’expression des besoins du terrain (écoles et collèges en REP et REP+).

    Les chercheurs et enseignants-chercheurs apportent une réponse d'accompagnement à partir d’une thématique de terrain et génèrent de la ressource en formation ré-exploitable au niveau académique. Les journées de restitution (une première a eu lieu le 21 mars 2019) témoignent de l’impact des collaborations entre enseignants et chercheurs. Cette démarche est inédite à l’échelle nationale.

    Budget

    104 000 €

    Calendrier

    Du 01/09/2020 au 30/06/2022

    Détail des projets

    Ecoles – Réseaux REP-REP+
      Intitulé du projet
    Porteur projet Laboratoires impliqués
    EEPU J. Moulin Marignane Collège J. Prévert St Victoret Suivi de l’expérimentation d’un dispositif de renforcement pédagogique en substitution au dédoublement en co-intervention permanente en CE1. Espinassy Laurence ADEF LPL
    Collège C. Claudel Vitrolles Réseau La Nerthe REP Neurosciences et apprentissage de la maîtrise de l’écrit. Velay Jean-Luc LNC UMR 7291 CNRS
    Collège F. Raspail – Carpentras – Réseau Ventoux REP Axe 2 du référentiel de l’éducation prioritaire « conforter une école bienveillante », suivi des élèves, lutte précoce contre le décrochage scolaire. Accompagnement théorique et analyse de la démarche Terrien Pascal ADEF
    Collège E. Quinet + 7 écoles – Réseau Vieux Port/ Réseau Quinet Comment faire de « l’étude aidée » un facteur d’amélioration de la réussite des élèves ? Felix Marie-Christine ADEF LAMES
    Collège P. Gauthier Cavaillon- Réseau REP+ P. Gauthier Impact et efficacité d’un dispositif d’apprentissage innvanrt en classe de quatrième : l’usage du numérique dans le cadre d’une classe inversée/classes hybrides/classe numérique et mise à disposition d’unVPI Martin Perrine ADEF/EQUIPE DIAS LAMES PSYCLÉ TELEMME
    Lycée des Métiers du Nautisme et de la Sécurité l’Estaque – Réseau Madrague  
    La motivation contre le décrochage scolaire Sembel Nicolas ADEF
    LP des Métiers J. Moulin – Port de Bouc – Réseau Côte Bleue Les apprentissages par raisonnement en mécanique, français, mathématiques Sembel Nicolas ADEF
     
  • Projet A*MIDEX «International 2018 » Digit-­CrEAAT "Digital Creativity in Educational and Artistic Activity Training "

    Présentation du projet

    L’école d’été internationale Digital Creativity in Educational and Artistic Activity Training (Digit-CrEAAT), portée par le laboratoire ADEF (Apprentissage-didactique-évaluation-formation) et financée par A*MIDEX, est organisée par le programme GCAF (geste créatif et activité formative). Elle est entièrement prévue en anglais, avec la participation de chercheurs et artistes internationaux : conférences, workshops et performances artistiques. Elle s’adresse à l’ensemble des étudiants de Master et de Doctorat (au niveau national et international), de toutes disciplines universitaires.

    Objectifs

    L’objectif est de questionner l’impact des outils numériques sur la création et la formation dans les arts et par les arts (arts visuels, musique, danse, design, théâtre, cinéma, etc.). Des chercheurs dans les champs de la recherche en sciences, sciences humaines sociales et artistiques, et des professionnels apporteront des éclairages sur l’état des travaux actuels.

    Budget 

    58 468 €, Financé par A*MIDEX

    Calendrier

    • Début :Juin 2021
    • Fin : Juillet 2021

    Remarque : le projet Digit-CrEAAT, initialement prévu du 22 juin au 3 juillet 2020, a été reporté à l’été 2021, après accord officiel d’A*MIDEX.

    Equipe projet Inspé

    • Pascal Terrien : responsable du projet
    • Eric Tortochot : co-responsable du projet
    • Nathalie Rezzi
    • Alexandra Arnaud-Bestieu

    Partenaires (en cours de finalisation)

    • Structure Fédérative d'Etudes et de Recherches en Education (FED 4238), Marseille, France
    • Laboratoire Apprentissage Didactique Evaluation Formation (EA4671)
  • Projet ANR : Jeu éducatif sur le hasard et l’évolution pour les élèves en science » (EGRESS).

    Présentation du projet

    Le projet EGRESS (Educational Game about Randomness & Evolution for Students in Science) s’intéresse à l’enseignement et l’apprentissage des concepts de hasard et d’évolution du vivant pour des élèves de 12-15 ans. L’originalité du projet repose sur le concept pluriel de hasard, concept indispensable à l’explication des mécanismes de l’évolution du vivant, mais également concept inhérent à toute activité de jeu.

    L’hypothèse est qu’une entrée par le concept pluriel de hasard à travers le jeu permet de dépasser des conceptions finalistes et transformistes de l’évolution du vivant. Dans cette perspective, un tangible, prolongé par la réalité augmentée, permet de modéliser des concepts complexes, tels que ceux de hasard et d’évolution, dans une activité qui présente un caractère motivant et fournissant des feed-backs favorables.

    Objectifs

    Ce projet a pour objectifs de concevoir et développer des outils permettant d’appréhender la théorie de l’évolution, qui est au cœur des enseignements de la biologie et dont l’apprentissage est parfois rendu délicat. Participant de l’intégration du jeu dans l’acquisition des connaissances cela permet de mesurer l’impact de ce type d’outils dans les enseignements et le processus d’acquisition des compétences scolaires.

    Budget

    249 923€ : ANR Jeune Chercheuse, Jeunes chercheurs (JCJC)

    Calendrier

    • Début : 2019
    • Fin : 2022

    Equipe projet

    • Alice DELSERIEYS : responsable du projet
    • Hélène ARMAND
    • Pascale BRANDT-POMARES
    • Jérémy CASTERA
    • Claire COIFFARD,
    • Julie GOBERT
    • Corinne JEGOU
    • Eric TORTOCHOT

    Partenaire

    Aix-Marseille Université

  • Projet ANR RENOIR IUT : Ressources Numériques : Offre, Intermédiations et Réseaux en IUT

    Présentation du projet

    Face au déficit de recherches sur les pratiques des enseignants du supérieur en matière d’usage des ressources numériques, le projet RENOIR-IUT vise à dépasser cette incertitude et à aller au-delà de l’explication spontanée du manque de visibilité des ressources. En fait, les IUT constituent un champ privilégié pour observer les transformations en cours de l’enseignement supérieur et développer des méthodes pour les étudier.

    Objectifs

    L’objectif du projet RENOIR-IUT est d’explorer et de comprendre les pratiques situées des enseignants, au sein d’un établissement, d’une filière régie par un programmes pédagogiques nationaux (PPN), d’une équipe pédagogique, d’un champ disciplinaire, en relation avec le monde professionnel et des collectifs institutionnels ou associatifs. Les enseignants élaborent leurs propres ressources d’enseignement à partir d’une offre, qui présente des formes de médiation multiples. Ils constituent leur propre système de ressources, dont l’organisation peut entrer en concurrence avec celle de l’offre et des différentes plateformes auxquelles ils accèdent. C’est ce système que le projet RENOIR-IUT se propose d’étudier en mettant en évidence les interrelations, les jeux d’acteurs et les facteurs qui influencent ces pratiques.

    Budget

    95 428.80 €

    Calendrier

    Début : 01/10/2018
    Fin : 28/02/2022

    Partenaires

    • Aix-Marseille Université, ADEF
    • Université de Paris Descartes, Paris 5, EDA
    • Université Paris Nord, Paris 13, LABSIC
    • Université de Clermont Auvergne, ACTé