Aller au contenu principal Aller au sitemap
  • Programme Hubert Curien (PHC) – Augmented reality for teacher education faculties in Lebanon

    Présentation du projet

    Le présent projet de recherche constitue une première collaboration entre l’université d’Aix-Marseille et la faculté de pédagogie de l’université Libanaise dans un domaine de recherche qui s’intéresse à la question de l’efficacité de l’usage de la réalité augmentée(RA).

    Les recherches sur la réalité augmentée (RA) sont quasi-inexistantes au Liban. De ce fait ce projet est innovateur dans la mesure où il crée l’occasion de tisser de liens avec les chercheurs des universités partenaires en termes d’analyse de l’efficacité et de la spécificité de l’intégration d’activités instrumentées par la réalité augmentée dans les contextes libanais et français.

    Ce projet constitue aussi une nouvelle opportunité pour élaborer, avec l'ADEF, des projets de recherche et de formation intégrant les nouvelles possibilités de construction des connaissances offertes par la réalité augmentée. Cette collaboration permettra, certes, le développement de pratiques de recherche sur une technologie qui trouve des difficultés à entrer dans les dispositifs d’enseignement-apprentissage.

     

    Objectifs

    La révolution technologique représentée par le numérique est à l'origine d'un réel changement de paradigme économique et sociétal. Les nouvelles technologies envahissent nos vies personnelles et transforment nos modes de vie, de réflexion, de recherche, d’apprentissage, de communication, d’échange, de travail et même de consommation. Cette révolution technologique est un véritable défi pour l’université, qui doit inventer un enseignement supérieur du XXIe siècle proposant des dispositifs de formation adaptés intégrant les nouvelles possibilités de construction des connaissances offertes par la RA.

     

    Budget (Inspé)

    Année 2020 : 4 200 €

     

    Calendrier (projet renouvelable)

    2020

     

    Equipe projet

    Equipe d’Aix-Marseille Université (AMU)

    Porteur du projet : CHENEVAL-ARMAND Hélène, Enseignante chercheuse

    BRANDT-POMARES Pascale, Enseignante chercheuse - PR

    CASTERA Jérémy, Enseignant Chercheur - MCF

    GINESTIE Jacques, Enseignant- Chercheur - PR

    IMPEDOVO Maria Antonietta, Enseignante chercheuse - MCF

    JEGOU Corinne, Enseignante chercheuse - MCF

    MARCHI Sabrina, Ingénieure pour l'enseignement numérique

    Equipe de la FACULTE DE PEDAGOGIE (NA)

    Porteur du projet : YAMMINE ASSAAD, Enseignant-Chercheur (UL)

    AOUAD Maria, Enseignante chercheuse (UL)

    BECHARA Carine, Doctorante

    KHALIL Iman, Enseignante chercheuse (UL)

     

     

    Partenaires

    • Université Aix Marseille Université (AMU)
    • Institut supérieur du professorat et de l’éducation (Inspé)
    • Laboratoire Apprentissage Didactique Evaluation Formation (ADEF)
    • Faculté de Pédagogie (NA), Beyrouth
  • Projet Hubert Curien Utique (Tunisie) Sciences and technology education teachers training (STETT), 2020

    Présentation du projet

    Trois chercheurs tunisien ont effectué des mobilités de 2 mois à l'Inspé, ces séjours ayant permis l'élaboration de la problématique et des questions de recherche avec la directrice et codirectrice de thèse.

    Objectifs

    L'objectif de ce programme est de développer les échanges scientifiques et technologiques d'excellence entre les laboratoires des deux pays, en favorisant les nouvelles coopérations et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

    Budget (Inspé)

    13 200 €

    Calendrier (projet renouvelable)

    2020

    Coordinateur-trice

    Hélène Armand - Inspé

    Partenaires

    • Inspé, Aix-Marseille Université
    • IFSEC (Institut Supérieur de l'Éducation et de La Formation Continue – Tunis), représenté par : Bassem Jamoussi, Ben Kilali Chiraz, Khiari Jamel, Naouar Youssef
  • Projet Hubert Curien Utique (Tunisie) Sciences and technology education teachers training (STETT), 2019

    Présentation du projet

    Trois chercheurs tunisien ont effectué des mobilités de 2 mois à l'Inspé, ces séjours ayant permis l'élaboration de la problématique et des questions de recherche avec la directrice et codirectrice de thèse.

    Objectifs

    L'objectif de ce programme est de développer les échanges scientifiques et technologiques d'excellence entre les laboratoires des deux pays, en favorisant les nouvelles coopérations et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

    Budget (Inspé)

    15 500 €

    Calendrier (projet renouvelable)

    2019

    Coordinateur-trice

    Hélène Armand - Inspé

    Partenaires

    • Inspé, Aix-Marseille Université
    • IFSEC (Institut Supérieur de l'Éducation et de La Formation Continue – Tunis), représenté par : Bassem Jamoussi, Ben Kilali Chiraz, Khiari Jamel, Naouar Youssef
  • Projets SFERE-Dafip, Vague 2 : des projets « recherche, formation, terrain »

    Présentation des projets

    Trois vagues successives d’appels à projets « recherche, formation, terrain » sur le territoire de l’éducation prioritaire ont été lancées depuis, 2018, par la Délégation Académique à la Formation et à l’Innovation Pédagogique (DAFIP) de l’Académie d’Aix-Marseille et SFERE-Provence, qui accompagnent dorénavant 26 projets de réseaux, conçus à partir de l’expression des besoins du terrain (écoles et collèges en REP et REP+).

    Les chercheurs et enseignants-chercheurs apportent une réponse d'accompagnement à partir d’une thématique de terrain et génèrent de la ressource en formation ré-exploitable au niveau académique. Les journées de restitution (une première a eu lieu le 21 mars 2019) témoignent de l’impact des collaborations entre enseignants et chercheurs. Cette démarche est inédite à l’échelle nationale.

    Budget 

    121 000 €

    Calendrier

    Du 01/09/2018 au 30/06/2020

    Journée de restitution reportée au 2 avril 2020

    Détail des projets

    Ecoles – Réseaux REP-REP+ Intitulé du projet Chercheurs responsables des projets Laboratoires impliqués
    Collège Edgar Quinet  Marseille  (projet basculé en Vague 3) Devoirs faits : Relation entre le travail personnel, le travail fait en classe, l’accompagnement personnalisé et la co-éducation. Marie-Christine Felix ADEF      
    Collège Elsa triolet – Marseille Consolider le dispositif « devoirs faits » Teresa Assude ADEF      
    REP + Belle de mai (classes de maternelle d’élémentaire et du collège) Observation et entretiens avec des enseignants de premier et second degrés dans la mise en place de pratiques de débat en science Nicole Mencacci ADEF      
    Ecole Estaque – Gare Observation et entretiens avec des enseignants de premier degré dans la mise en place de pratiques de débat en science. Nicole Mencacci ADEF      
    Collèges Jules Massenet/Marseilleveyre Evaluation de la qualité du projet : « territoires en mouvements, de la sensibilisation au parcours d’éducation artistique et culturel, projet danse dans un collège avec une classe phare (collège Massenet) et une classe en résonance. A. Arnaud Bestieu ADEF      
    Réseau PYTHEAS Axe 1 du projet de réseau : garantir l’acquisition du « lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun. Marie-Emmanuelle Pereira LPL      
    Réseau QUINET Axe 1 du projet de réseau. La transmission de la langue orale dans toutes les disciplines. Christina Romain LPL      
    Frédéric MISTRAL élémentaire-  Sorgues Enseigner plus explicitement les compétences orales que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle Nathalie Rezzi ADEF      
    Ecoles et collèges des réseaux Renoir-Rostand Coéducation. Axe 3 du référentiel de l’Education Prioritaire : mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire. Sylvianne Feuilladieu ADEF      
    LP Le Chatelier – Marseille Réseau Marseille belle de Mai  OU– Réseau Marseille La Viste    Comment développer un lien solide entre les volets général professionnel de la formation ? Quelle démarche pédagogique mettre en œuvre ? Avec quelles modalités d’organisation ? Hélène Cheneval-            Armand » ADEF      
    Une dizaine d’établissements : collèges REP+ dans et hors Marseille et leurs lycées d’affectation Projet de recherche PAREX : « Encourager l’ambition scolaire » : un nouveau levier pour la réussite des élèves de l’éducation prioritaire ? Zoom sur deux dispositifs d’accompagnement d’élèves dans l’académie d’Aix-Marseille : Cordées de la Réussite et Parcours d’Excellence".  Ariane Richard-Bossez LAMES      
     
  • Projet ANR ANIPPO : Étude de l’appropriation de l’environnement ANIPPO dans le développement des stratégies cognitive et métacognitive pour la résolution des problèmes ouvertes au primaire

    Présentation du projet

    Cette recherche se focalise sur le développement, par approche coopérative, de capacités cognitives et métacognitives de résolution de problèmes ouverts en interaction dans des mondes virtuels immersifs. L’étude porte sur l’appropriation de l’environnement 3D par des élèves en situation a-didactique de résolution de problèmes ouverts ainsi que sur l’évaluation de la pertinence de l’environnement virtuel 3D dans le développement des capacités cognitives et métacognitives.

    Cette recherche située dans la problématique générale de la compréhension de l’usage de technologies numériques en éducation, s’appuie sur des approches conceptuelles au croisement de sciences de l’éducation, de la sémiotique interprétative et des sciences cognitives.

    Objectifs

    Cette recherche a pour objectif d’explorer comment les mécanismes de compréhension et de construction de savoirs sont-ils modulés par les « propriétés sémio-techniques » articulées au sein d’un environnement de type second life, tel que celui du projet ANIPPO.

    Budget

    25 630,29 €

    Calendrier

    Début : 21/01/2018

    Fin : 30/01/2021

    Equipe projet

    Porteur du projet : Caroline Ladage

    Partenaires

    • Université de Strasbourg, Inspé
    • Aix-Marseille Université
    • Université de Paris Nanterre
    • INSA de Strasbourg
    • Université de Lorraine
  • Projets SFERE-Dafip, Vague 1 : des projets « recherche, formation, terrain »

    Présentation des projets

    Trois vagues successives d’appels à projets « recherche, formation, terrain » sur le territoire de l’éducation prioritaire ont été lancées depuis, 2018, par la Délégation Académique à la Formation et à l’Innovation Pédagogique (DAFIP) de l’Académie d’Aix-Marseille et SFERE-Provence, qui accompagnent dorénavant 26 projets de réseaux, conçus à partir de l’expression des besoins du terrain (écoles et collèges en REP et REP+). Les chercheurs et enseignants-chercheurs apportent une réponse d'accompagnement à partir d’une thématique de terrain et génèrent de la ressource en formation ré-exploitable au niveau académique. Les journées de restitution (une première a eu lieu le 21 mars 2019) témoignent de l’impact des collaborations entre enseignants et chercheurs. Cette démarche est inédite à l’échelle nationale.

    Budget

    105 000 €

    Calendrier

    Du 01/09/2017 au 30/06/2019

    Les projets Sfere-Dafip de la vague 1 ont été prolongés jusqu’au 30/06/2020

    Détail des projets

    Ecoles – Réseaux REP-REP+ Intitulé du projet Chercheurs responsables des projets Laboratoires impliqués
    REP+ Miramaris Miramas 13 Pratiques d’évaluation au cycle 3 Laurence Espinassy ADEF      
    REP Gardanne 13 L’orchestre à l’école ou une étude sur l’impact du développement des pratiques d’apprenants et d’enseignants Pascal Terrien ADEF      
    REP+ Prévert Marseille Co-éducation au collège Parents- Equipe éducative Sylvianne Feuilladieu ADEF      
    REP+ Jean Moulin /Elsa Triolet Marseille (13) Piloter un réseau en éducation prioritaire, Cycle 3, Devoirs faits Marie-Christine Felix; Frédéric Saujat ADEF      
    REP+ Barnier Marseille (13) « Pédagogie coopérative et collaborative en réseau d’éducation prioritaire » Maria A. Impedovo ; Patrice Laisney ADEF      
    REP Laragne (05) « Du dispositif Ecoles-Collèges REP et Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales (PNRBp) aux pratiques partenariales et pédagogiques porteuses des valeurs de l’Education au Développement Durable et de l’ Education Inclusive » Anne Gombert ; Jean-Yves Roussey ; Sylviane Maximin ADEF ; PSYCLE      
     
  • Projet e-FRAN (Espaces de formation, de recherche, et d’animation numérique) : LEMON (Lecture Mathématique Outil Numérique)

    “Le numérique comme outil pédagogique pour l’apprentissage de la lecture et des mathématiques : du laboratoire à la salle de classe”.

    Présentation du projet

    La lecture et les mathématiques sont la colonne vertébrale de tous les apprentissages notamment à l’école primaire. Le numérique offre aujourd’hui de nouvelles pistes pour l’aide à l’apprentissage de la lecture et des mathématiques pour des enfants en difficultés. Ce projet porte sur l’utilité du numérique comme outil pédagogique innovateur et une aide thérapeutique de première intention au sein de l’école.

    Le dispositif consiste à former et accompagner des enseignants à utiliser des entraînements numériques sur tablette qui ont été spécialement conçus par des scientifiques de renommée internationale dans le domaine de l’apprentissage de la lecture et des mathématiques.

    Ce projet propose donc une expérimentation longitudinale et interventionnelle portant sur l’utilisation du numérique au sein de l’école primaire. L’expérimentation aura lieu dans 20 classes tout au long du CP (10 en maths et 10 en lecture) dans lesquelles les enseignants seront formés et s’engageront à utiliser les logiciels quotidiennement en plus de leurs activités pédagogiques habituelles.  

    Objectifs

    • Tester à grande échelle l’efficacité du numérique comme outil pédagogique pour accompagner l’apprentissage de la lecture et des mathématiques à l’école primaire, à partir de 3 jeux développés par des équipes scientifiques : GraphoGame, NumberRace et NumberCatcher.
    • Proposer des solutions numériques de « première intention » au sein de l’école portant sur des entraînements individualisés et adaptés afin de réduire les difficultés d’apprentissage, la disparité entre les élèves, le décrochage et l’échec scolaire.

    Budget

    Budget total : 763 020 € (PIA)

    Calendrier

    Début : 01/09/2016

    Fin : 31/08/2020

    Equipe projet

    Porteur : M. Johannes Ziegler, Laboratoire de Psychologie Cognitive (LPC)

    Partenaires

    • Laboratoires de recherche en psychologie Cognitive (LPC)
    • Laboratoire Apprentissage, Didactique, Evaluation, Formation (ADEF)
    • Laboratoire d'Informatique Fondamentale de Marseille (LIF)
    • AMU,
    • Inspé AMU,
    • Canopé
    • Le Rectorat
  • Projet e-FRAN (Espaces de formation, de recherche, et d’animation numérique) : ARABESC (Arabe Écrire Stylo Clavier)

    “Apprentissage de l’arabe : écrire au stylo ou au clavier ?”

    Présentation du projet

    Avec l’introduction des outils numériques à l’école, les enseignements et les apprentissages primordiaux comme celui de l’écriture sont susceptibles de changer de façon considérable.

    Ce projet de recherche est destiné à étudier d’une part les effets sur la performance scolaire, et d’autre part les conséquences cognitives et cérébrales d’un changement d’apprentissage de l’écriture à l’école. Il s’agira de comparer, pendant deux années, un groupe d’élèves bénéficiant d’un apprentissage de l’écriture directement au clavier, un groupe apprenant l’écriture manuscrite sur tablette et un groupe apprenant l’écriture manuscrite traditionnelle sur papier.

    Le protocole consistera à enseigner la langue arabe à trois groupes de 40 élèves pendant 2 ans (6ème et 5ème) pendant lesquelles, 2 fois par an, seront effectués à des tests de lecture et d’expression écrite.

    Objectifs

    • Comparer différentes pratiques d’apprentissage de l’écriture d’une langue étrangère : directement au clavier, manuscrite sur tablette et manuscrite sur papier. C’est une étude longitudinale (4ans) qui porte sur l’écriture de l’arabe.
    • Un recensement et une analyse de tous les travaux effectués dans ce domaine, ainsi que de tous les outils et applications numériques existants pour l’apprentissage et la rééducation de l’écriture, serviront à émettre des préconisations quant à la manière d’apprendre à écrire à l’école avec et sans les outils numériques.

    Budget

    Budget total : 362 232 € (PIA)

    Calendrier

    Début : 01/09/2016

    Fin : 31/08/2020

    Equipe projet

    Porteur : M. Jean-Luc Velay, Laboratoire de Neurosciences Cognitives (LNC)

    Partenaires

    • Laboratoire partenaire : Apprentissage, Didactique, Evaluation, Formation (ADEF),
    • Psycle
    • LNC
    • Aix-Marseille Université
    • 5 établissements scolaires
    • Entreprise : BIC Espé* de Marseille