Aller au contenu principal Aller au sitemap
  • la Réalité Augmentée au service de l’efficacité pédagogique

    Aix-Marseille Université confie à l’agence digitale STRATEGIA la réalisation de son projet Augmented Reality for Teacher Education faculties (ARTEfac) -labelisé « académie d’excellence » A*MIDEX 2017 porté par Hélène CHENEVAL-ARMAND et Jérémy CASTERA, enseignants-chercheurs de l'Inspé d'Aix-Marseille. Ce projet vise à développer un dispositif de formation innovant en Réalité Augmentée (RA) destiné aux formateurs, enseignants et étudiants en master MEEF (Métiers de l'Enseignement, de l'Education et de la Formation).

    Au sein d’Aix-Marseille Université, l’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Education (Inspé) forme aux métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation. Il compte 3 000 étudiants en master MEEF et 160 professionnels de l’éducation, répartis sur 4 sites. 19 parcours de formation sont proposés.

    A la rentrée 2020/2021, le master MEEF de l’Inspé dispose de nouveaux outils numériques éducatifs pour proposer des ingénieries de formation innovantes et attractives. Ces outils enrichissent la formation en Sciences et en Technologie pour favoriser l’employabilité des étudiants.

    La Réalité Augmentée pour accroître la maîtrise des concepts scientifiques

    L’Inspé engage ainsi ces étudiants dans une démarche de recherche sur la Réalité Augmentée (RA) dans l’enseignement de l’apprentissage des Sciences et de la Technologie à l’école primaire. En formant les étudiants à la RA, ces futurs enseignants seront également capables de la réutiliser avec leurs élèves in situ, afin de mieux transmettre les notions scientifiques au programme.

    « Les étudiants qui se destinent à devenir professeur des écoles arrivent de cursus complétement différents et les filières scientifiques sont peu représentées. Nous avons constaté qu’ils avaient des difficultés à transmettre les notions scientifiques avec leurs élèves de primaire. Il nous paraissait alors important de pallier ce manque de savoirs scientifiques afin de faciliter la tâche aux futurs enseignants lorsqu’ils se retrouveront en situation d’enseignement.

    En nous basant sur des recherches en sciences cognitives et en sciences de l’éducation, nous avons choisi d’aborder les notions scientifiques en utilisant les nouvelles technologies, et notamment la Réalité Augmentée », souligne Sabrina MARCHI, ingénieure pour l'enseignement numérique à l’Inspé d’Aix-Marseille.

     

    Le développement du projet ARTEfac par STRATEGIA

    Suite au marché public remporté, STRATEGIA a accompagné l’Inspé d’Aix-Marseille dans la création d’ARTEfac.

    L’agence digitale s’est chargée :

    • du développement d’une application mobile sur iOS et Android - Elle permet entre autres l’usage de la Réalité Augmentée et d’images à 360°sur smartphones et tablettes. Elle est aussi dotée d’une fonction de géolocalisation pour concevoir des scénarii pédagogiques basés sur l’exploration de plusieurs sites. L’application mobile apporte une valeur ajoutée en termes de visualisation des concepts scientifiques, grâce à la combinaison des différents médias (texte, audio, PDF, images, images 360°, vidéo, RA, objets 3D en RA). Les étudiants l’utilisent pour accéder aux modules pédagogiques en mobilité, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la classe.
       
    • du développement d’un BackOffice en SaaS – Compatible avec l’ensemble des navigateurs Internet et disponible en mode hors connexion, il comporte deux profils distincts : concepteur et administrateur. Les enseignants et les administrateurs y conçoivent des modules pédagogiques scénarisés et multimédia. Deux premiers modules (modélisation du système Terre-Soleil et observation de la butte écologique du Parc Urbain des Papillons à Marseille) sont intégrés au BackOffice à titre d’exemple. Celui-ci permet aussi une mutualisation des ressources entre les enseignants. Les étudiants sont aussi amenés à utiliser le BackOffice afin de développer leurs compétences pédagogiques et de scénarisation de leur classe.
       
    • la création de contenus interactifs en RA sur les séquences pédagogiques – Modélisation dynamique et interactive du système Terre-Soleil pour représenter la Terre tournant autour du Soleil, selon un axe des saisons, pour observer le comportement des faisceaux lumineux du soleil, l’éclairage de la Terre en fonction des saisons, etc. Création d’objets 3D à savoir 4 types d’insectes (arachnides, gastéropodes, myriapodes et arthropodes) pour l’observation d’une butte écologique sur site à Marseille. Contribution d’images en 360° pour les musées, paysages…

    « En collaboration avec STRATEGIA, nous avons fait en sorte que l’application mobile et le BackOffice soient simples d’utilisation et que leur ergonomie soit très intuitive. Les aspects technologiques et techniques ne devaient pas être un obstacle à l’utilisation. Le challenge fut de développer une application mobile similaire à celles que peuvent déjà connaître les étudiants pour que l’appropriation de celle-ci ne représente pas un frein à la compréhension », indique Sabrina MARCHI.

     

    Une phase de conception et de tests riches d’enseignements

    En phase de conception, l’équipe projet, composée d’enseignants chercheurs du programme Artefacts de formation (laboratoire "Apprentissage, Didactique, Évaluation, Formation" - Unité de Recherche UR 4671) d'Aix-Marseille Université et de formateurs de l’Inspé d’AMU, a élaboré les premiers modules pédagogiques. L’accompagnement de STRATEGIA a ici été essentiel pour concilier les attentes pédagogiques avec les possibilités techniques. Lors des tests, les premiers retours des utilisateurs ont mis en lumière que le degré de maîtrise de scénarisation des modules pédagogiques des enseignants influait sur le ressenti des étudiants. Cette appréciation liée à la qualité des modules créés a permis d’aboutir à une formation précise des enseignants.

    « Les compétences techniques et l’expérience en Réalité Augmentée de STRATEGIA ont été décisives dans la conception du projet. Leur capacité à être force de proposition a permis de faire avancer notre projet de co-conception de façon optimale pour les utilisateurs. Leur réactivité et leur volonté d’amélioration continue ont créé une émulation collective très appréciable qui nous a permis d‘aller plus loin, notamment en termes d’expérience utilisateur », conclut-elle.

    L’utilisation d’ARTEfac est opérationnelle à la rentrée 2020-2021. Puis, elle sera étendue, en cours d’année, à d’autres parcours scientifiques en fonction des demandes. A plus long terme, il est prévu qu’elle soit mise à la disposition de tous les usagers d’Aix-Marseille Université. Tous les personnels et étudiants auront accès au BackOffice depuis leur Environnement Numérique de Travail (ENT). Un partenariat Hubert Curien (PHC) a même été initié avec l’Université de Beyrouth. Cette coopération entre les deux universités vise à déployer l’outil ARTE-fac au Liban.

     

  • De l’analyse du travail des professionnels de l’éducation aux perspectives transformatives : quelles méthodologies de recherche ?

    Dans le cadre de collaborations entre le programme ODE du laboratoire ADEF et d’autres laboratoires en France (CEREP, Université de Reims Champagne-Ardenne ; CRREF, Université des Antilles) et au Brésil (UECE – Université de l’État du Ceará), nous souhaitons mettre en discussion les méthodologies de recherche associées à l’analyse du travail des professionnels de l’éducation dans le cadre de recherches engagées par les différents chercheurs invités.

    Dans la continuité d’un workshop portant sur « la comparaison de l’étude des mises en œuvre de politiques éducatives en Réseau d’Éducation Prioritaire » (Aix-en-Provence, 2018), ce colloque est consacré à la mise en regard des différentes modalités de recherche permettant d’étudier le travail des professionnels de l’éducation dans des contextes variés et selon des orientations théoriques différentes. Les projets de recherche menés dans les différents laboratoires portent soit sur l’activité des enseignants du premier ou du second degré soit sur les pilotes de réseaux, en milieu ordinaire ou en réseau d’éducation prioritaire. Inscrits dans diverses orientations théoriques, relevant d’approches didactiques, socio-didactiques et/ou ergonomiques, ils poursuivent des visées descriptive, compréhensive et/ou développementale. Mais tous partagent la focalisation sur l’analyses de situations de travail réelles. Le colloque met en discussion les modalités de recueil et d’analyse de ces situations de travail ainsi que les possibilités offertes en termes de développement de la professionnalité des acteurs, voire des politiques éducatives. Au-delà de ces orientations méthodologiques, seront envisagées les perspectives à donner à ces recherches en lien avec les résultats déjà produits. 

    Dans le cadre de collaborations entre le programme ODE du laboratoire ADEF et d’autres laboratoires en France (CEREP, Université de Reims Champagne-Ardenne ; CRREF, Université des Antilles) et au Brésil (UECE – Université de l’État du Ceará), nous souhaitons mettre en discussion les méthodologies de recherche associées à l’analyse du travail des professionnels de l’éducation dans le cadre de recherches engagées par les différents chercheurs invités.

  • Sortie ouvrage – Le processus d’enseignement-apprentissage

    par Marjolaine Chatoney et Maria Antonietta O. Impedovo

    « Le processus d enseignement-apprentissage vise à faciliter la prise de conscience de la complexité des interactions qui se produisent au cours du processus. Etudiants, tuteurs, enseignants, corps d inspection, et tous ceux qui s intéressent au processus d enseignement-apprentissage y trouveront un éclairage sur les interactions explicites et implicites qui siègent dans les processus d enseignement-apprentissage. L ambition est de faire le lien entre recherche, formation et pratique en éducation scientifique, technologique…

  • Symposium international de Recherche en didactique des mathématiques 2020- espace et géométrie

    Site Inspé d'Aix-en-Provence, 2 avenue Jules Isaac, 13 100 Aix-en-Provence

    Le Symposium RDiMath2020 vise à réaliser une présentation des derniers travaux, à approfondir certaines questions théoriques et à ouvrir de nouvelles réflexions, tant sur l’approche de la géométrie elle-même et de son lien avec la structuration de l’espace, que sur l’enseignement dans les classes, la diffusion de ressources, l’usage de différents artefacts (numériques ou tangibles) ou encore la formation des enseignants dans ce domaine.

    Le symposium s’inscrit dans la continuité de rencontres entre didacticiens de la géométrie organisées depuis trois ans. 

    Les travaux de ce symposium sont organisés selon différents dispositifs qui visent :

    • l’étude de différents sous-thèmes de recherche à travers des conférences ;
    • la diffusion de l’actualité scientifique par des posters ;
    • la discussion et les échanges par un temps de questionnement organisé.

    Les actes du symposium international RDiMaths2020 donneront lieu à une publication. 

    Comité scientifique : Teresa Assude et Claire Guille-Biel Winder  – responsables ; Fabien Emprin ; Patricia Marchand ; Anne-Cécile Mathé ; Karine Millon-Fauré ; Edith Petitfour

    Comité  d’organisation: Claire Guille-Biel Winder (responsable) ; Teresa Assude ; Pierre Eysseric ; Emilie Mari ; Karine Millon-Fauré.

    Contact : claire.winder@univ-amu.fr

    Symposium organisé avec le soutien de l’INSPE d’Aix-Marseille, de l’IREM d’Aix-Marseille, d’Aix-Marseille Université, du laboratoire ADEF (Apprentissage, Didactique, Evaluation, Formation) et de l’ARDM (Association de Recherche en Didactique des Mathématiques)

  • Deuxième séminaire de restitution des projets SFERE-P/DAFIP « Recherche-Formation-Terrain » de la vague 2 lancée en 2018

    Lycée Général et technologique St Exupéry - 529 Chemin de la Madrague-Ville, 13326 Marseille

    Dans le cadre du développement de la coopération entre les réseaux de l’Éducation prioritaire et la recherche, vivement encouragée par Monsieur le Recteur, le Délégué Académique à la Formation et à l’Innovation Pédagogique, le directeur de la Fédération de recherche SFERE-AMU et la directrice de l’INSPE.

     

    Projets présentés :

    Etablissement : Collège Elsa triolet – Marseille
    Consolider le dispositif « devoirs faits » - Teresa Assude

    Etablissements : REP + Belle de mai ;  Ecole Estaque – Gare
    Observation et entretiens avec des enseignants de premier et second degrés dans la mise en place de pratiques de débat en science - Nicole Mencacci

    Etablissement : Collèges Jules Massenet/Marseilleveyre
    Evaluation de la qualité du projet : « territoires en mouvements, de la sensibilisation au parcours d’éducation artistique et culturel, projet danse dans un collège avec une classe phare (collège Massenet) et une classe en résonance.- Alexandra Arnaud Bestieu

    Etablissement : Réseau PYTHEAS
    Axe 1 du projet de réseau : garantir l’acquisition du « lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun.
    Marie-Emmanuelle Pereira

    Etablissement : Réseau QUINET
    La transmission de la langue orale dans toutes les disciplines -
    Christina Romain

    Etablissement : Frédéric MISTRAL élémentaire-  Sorgues
    Enseigner plus explicitement les compétences orales que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle -
    Nathalie Rezzi

    Etablissement : Ecoles et collèges des réseaux Renoir-Rostand.
    Axe 3 du référentiel de l’Education Prioritaire : mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire.
    Sylvianne Feuilladieu

    Etablissement : LP Le Chatelier – Marseille
    Comment développer un lien solide entre les volets général professionnel de la formation ? Quelle démarche pédagogique mettre en œuvre ? Avec quelles modalités d’organisation ? -  Hélène Cheneval-Armand

    Les modalités d'inscription à ce séminaire seront communiquées ultérieurement. 

  • 2ème édition du Colloque de SFERE-Provence

    2ème édition du Colloque de SFERE-Provence : Apprentissages et politiques éducatives. Quelles interdisciplinarités, méthodologies et perspectives internationales ?

    Ce colloque est soutenu par le Pôle d’Innovation, de Recherche, d’Enseignement pour l’Education d’Aix-Marseille (AMPIRIC) et financé dans le cadre du 3ème Programme d’Investissement d’Avenir (P.I.A. 3). Il vise à améliorer les performances des élèves, notamment en difficulté, dans leurs apprentissages, en développant, expérimentant, diffusant des approches pédagogiques innovantes par une mise en réseau entre activités de recherche, formation et enseignement, dans un objectif de décloisonnement disciplinaire.

    Les politiques et les stratégies éducatives définies ainsi que les défis méthodologiques et interdisciplinaires relativement à ces questions seront analysées au travers de quatre axes : 1/ Apports, limites et nouveaux défis des recherches en éducation sur les apprentissages fondamentaux, 2/ Entre stratégies éducatives internationales et politiques nationales et locales contre les inégalités : quelles réponses des acteurs ?, 3/ Gouvernance de l’innovation, transformation de la pédagogie et créativité enseignante, 4/ Recherches collaboratives ou participatives enseignants chercheurs : quel positionnement et compétences du chercheur et quels apports en matière de politiques éducatives ?

    Les appels à communication pour ce colloque, initialement ouverts jusqu’au 31 mars 2020, ont été prolongés jusqu’au 31 juillet 2020

     

  • Digital Creativity in Educational and Artistic Activity Training

    ADEF organise une école d’été internationale, Digital Creativity in Educational and Artistic Activity Training (Digit-CrEAAT), financée par A*Midex, en 2021.

    L’objectif de cette école d’été est de questionner l’impact des outils numériques sur la création et la formation dans les arts et par les arts (arts visuels, musique, danse, design, théâtre, cinéma, etc.). Elle est ouverte à l’ensemble des étudiants de Master ou Doctorat de toutes disciplines universitaires qui s’intéressent aux questions que pose l’emploi des outils numériques dans la formation et la création.

    Cette école, initialement prévue du 22 juin au 3 juillet 2020, a été, au regard des préconisations sanitaires, repoussée à l’été 2021, avec l’accord d’A*MIDEX. Toutes les informations ainsi que l’appel à candidatures seront mis en ligne dès son lancement.