Aller au contenu principal Aller au sitemap
  • Rôle et compétences

    Le suivi et la régulation des différentes formations mises en place sont assurés par des conseils de perfectionnement.
    Un CPER est attaché à un cursus de formation identifié. Il peut s’agir, selon les configurations spécifiques, d’une seule mention de master ou d’un regroupement de parcours. Le nombre et la composition des conseils de perfectionnement sont arrêtés par le.la directeur.rice sur proposition du conseil d’orientation scientifique et pédagogique.

    Les 21 conseils de perfectionnement des formations

    — Premier degré
    — Second degré lettres
    — Second degré langues romanes
    — Second degré langues anglais, allemand, arabe, chinois
    — Second degré histoire-géographie
    — Second degré arts
    — Second degré mathématiques
    — Second degré sciences physiques et chimiques
    — Second degré sciences de la vie et de la Terre
    — Second degré enseignements généraux de l’enseignement professionnel
    — Second degré en SES et philosophie
    — Second degré documentation
    — Second degré EPS
    — Second degré sciences biotechnologiques et médicosociales
    — Second degré d’économie-gestion
    — Recherche en éducation
    — Second degré sciences et technologie de l’industrie
    — Second degré conseillers principaux d’éducation
    — Second degré adaptation scolaire aux situations de handicap
    — Responsables de formation et ingénierie pédagogique
    — Rédacteurs professionnels

  • Règlement intérieur de l’Inspé

    Un CPER a pour objectif de coordonner la mise en œuvre du plan de formation, l’évaluation de son exécution (en collaboration avec l’observatoire des formations) et de porter des propositions d’évolutions devant le conseil d’orientation scientifique et pédagogique.
    Il émet des conseils et des recommandations qui sont transmises au CCI, à l’OAF, au COSP et au CI pour que ces instances, chacune selon son domaine de compétences, juge de la pertinence et de la faisabilité des évolutions des plans de formation et de ses organisations.

  • Composition

    Chaque CPER associe dans sa composition les acteur.rice.s directement concerné.e.s par la formation à laquelle ils.elles sont rattaché.e.s, notamment, les enseignant.e.s et enseignant.e.s-chercheur.se.s engagé.e.s dans cette formation, les responsables de la formation, les représentant.e.s de l’académie d’Aix-Marseille (IA-IPR et/ou IEN), des organismes ou entreprises directement concernés par la formation et des étudiant.e.s inscrits dans cette formation.
    Les conseils de perfectionnement sont composés d’un minimum de neuf membres et d’un maximum de dix-sept membres dont le.la responsable de la mention de master ou son représentant.e.
    Une représentation de chacun des partenaires de la formation est assurée dans la composition du CPER :
    — le.la responsable du/des parcours et éventuellement ses adjoint.e.s (le cas échéant Inspé, AMU et/ou AU) ;
    — 1 à 5 enseignant.e.s et/ou enseignant.e.s-chercheur.se.s intervenants dans la formation (avec une représentativité des composantes engagées) ;
    — 1 à 2 représentant.e.s de l’académie d’Aix-Marseille, des organismes ou entreprises directement concernés par la formation ;
    — 1 à 2 représentant.e.s de la profession ;
    — 2 à 4 représentant.e.s des étudiants ;
    — des invités permanents ou ponctuels peuvent être associés aux travaux des CPER.
    La composition de chaque CPER est fournie en annexe au règlement intérieur.

  • Fonctionnement

    Chaque CPER est présidé par l'un.e des représentant.e.s de l’employeur.
    Lorsque la formation relevant d’un même CPER est organisée sur plusieurs sites géographiques, ce conseil peut se diviser en autant de sous-conseils de perfectionnement de site. Les compétences de ces conseils sont limitées aux organisations locales de la formation ; ils ne peuvent se substituer au conseil de perfectionnement. Un calendrier prévisionnel des réunions est arrêté en début d’année universitaire pour l’année à venir.
    La convocation à une réunion d’un CPER est signée par le.la directeur.rice de l’Inspé. Elle est accompagnée de l’ordre du jour et envoyée à chaque membre de ce conseil par le.la responsable de la mention auquel il est rattaché.
    L’ordre du jour est arrêté par le.la président.e du CPER sur proposition du. de la responsable de mention.
    Un compte rendu de chaque réunion est établi par un.e secrétaire de séance, validé par le.la président.e du CPER, le.la responsable de parcours et le.la responsable de mention. Le compte rendu est transmis aux membres du CPER et le.la directeur.rice de l’Inspé qui en assure la publicité.