Aller au contenu principal Aller au sitemap

Semestre 2 : Marseille / Aix

Objectifs : Discriminations, racisme, xénophobie, antisémitisme, homophobie : de quoi parle-t-on ?

En croisant les approches historiques, sociologiques, psycho-sociales et juridiques ce module propose de sensibiliser et d'outiller les participants à la prévention des différentes formes de discriminations à l'Ecole. Il s'agira d'aborder les compétences suivantes :

- Prendre en compte de la diversité culturelle et de la multiculturalité
- Mesurer le poids des préjugés et des stéréotypes
- Identifier des situations de discriminations dans différents contextes sociaux
- Mobiliser des ressources institutionnelles, pédagogiques et scientifiques dans la lutte contre les discriminations en milieu scolaire
- Analyser des actions menées milieu scolaire en faveur de la lutte contre les discriminations

Module en partenariat avec le service éducatif de la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et éducation

 

Responsable : Stéphane Mourlane (stephane.mourlane@univ-amu.fr)

L’UE entend répondre principalement à l’attendu de culture commune portant sur le respect « les principes d’égalité, de laïcité, d’équité, de tolérance et de refus de toute discrimination » en approfondissement des UE 1 et UE 2 des parcours.

Il s’agit non seulement de travailler à identifier les différentes formes et situations de discriminations (LGBTphobie, racisme, antisémitisme, xénophobie), mais aussi de comprendre comment s’exercent ces discriminations en milieu scolaire et comment le système scolaire peut servir de levier à la lutte contre les discriminations. L’évaluation des étudiants par la production d’un poster repose sur l’analyse d’une situation de discrimination à partir de laquelle un projet éducatif est proposé.

Les séances se déroulent en présentiel sur les sites de l’Inspé (Aix et Marseille) et sur le site du camp des Milles partenaire de la formation (en application décret n° 2021-955 du 19 juillet 2021 et suite à l’adoption de la loi sanitaire du 5 août 2021, la fondation du camp des milles vérifiera les pass sanitaires).