Aller au contenu principal Aller au sitemap

Votre régime d’inscription est celui de la formation continue dès lors que votre statut est le suivant :

Demandeur d’emploi indemnisé;
Bénéficiaire du RSA;
Congé de formation, reclassement.

Les frais de formation continue

Pour l’année 2020-2021, les frais de formation continue du master MEEF sont les suivants  :

Master 1 : 4 978 €

Master 2 : 2 573 €

 

Comment financer sa formation ?

Le compte personnel de formation

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation qualifiante. Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (Dif). Toutefois, les salariés ne perdent pas les heures acquises au titre du Dif, elles seront intégrées au CPF. Depuis le 1er janvier 2019, il est alimenté en euros et non plus en heures. Le CPF fait partie du compte personnel d'activité (CPA).

Le congé individuel de formation

Le Congé Individuel de Formation est un congé qui permet au/à la salarié.e de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir de sa propre initiative.
La formation demandée n’a pas besoin d’être en rapport avec l’activité du/de la salarié.e. Elle peut se dérouler à temps plein ou à temps partiel, de manière continue ou discontinue.
Pour en bénéficier, vous devez remplir certaines conditions et présenter votre demande à votre employeur. L’OPACIF (Organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF) peut prendre en charge votre rémunération et les frais de formation.

L’aide Individuelle à la Formation – demandeur d’emploi

L’Aide Individuelle à la Formation peut vous permettre d’obtenir de pôle emploi une aide financière pour suivre une formation. Cette aide est cumulable avec d’autres sources de financement.
Pour déterminer votre éligibilité à cette aide, vous devez prendre rendez-vous avec votre conseiller.ère pôle emploi afin d’étudier votre projet de formation.

Le congé de formation professionnelle – fonction publique

Le congé de formation professionnelle permet aux agents de la fonction publique de parfaire leur formation personnelle par le biais de formation à caractère professionnel ou personnel qui ne leur sont pas proposés par l’administration.

Les dispositifs spécifiques de l’Université

  • Le Plan Régional de Formation (PRF) en partenariat avec le Conseil Régional

Une convention-cadre de partenariat pour la formation professionnelle continue dans l’enseignement supérieur a été conclue avec le Conseil Régional qui alloue à l’Université et, plus particulièrement, à chaque composante un nombre de places limité.
Cet accord vous permet, sous réserve de remplir les conditions d'éligibilité et sous réserve d’acceptation de votre dossier par la commission, de faire financer une partie de vos frais de formation.

  • La commission d’exonération partielle de l’Université

L’Université a mis en place des commissions d’exonérations partielles des frais de formation continue.
La commission d’exonération, après étude du dossier, peut accorder une exonération partielle au/à la stagiaire. Pour prendre sa décision, cette commission se base sur des critères sociaux et d’égalité entre les étudiant.e.s en fonction de leurs revenus.
Après avis favorable à votre candidature un dossier d’exonération vous sera remis et devra être transmis, complet, au bureau en charge de la formation continue.

Salarié.e, demandeur d'emploi, vous pouvez intégrer le master 1 grâce à un dossier de Validation d’acquis professionnels et personnels.
Le décret du 23 août 1985 permet d’accéder à une formation pour laquelle un candidat ne dispose pas du titre requis à l’entrée (la licence). Il est possible de constituer un dossier spécifique afin de démontrer que son expérience professionnelle a permis d’acquérir les aptitudes nécessaires (pré-requis) pour suivre le parcours du master MEEF visés.
Chaque demande est soumise à l’avis de la commission pédagogique du master MEEF et à la décision de la directrice de l’Inspé. Elle se réunit deux fois par an et examine :

  • Les dossiers de VAPP (validation d’acquis professionnels et personnels) : candidat.e.s non-titulaires d’une licence mais remplissant les conditions d’accès au concours et qui sont autorisés à s’inscrire en M1 au titre d’un BAC +2 + 5 ans d’activité professionnelle (concours PLP), mère ou père de 3 enfants ou sportif.ve.s de haut niveau.
  • Les demandes d’inscription en M1 d’étudiants ne disposant pas des diplômes d’accès de plein droit (la licence) au titre d’une validation d’études.
  • Les demandes d’inscription directe en M2 pour des étudiant.e.s qui ne sont pas titulaires du M1 MEEF.
  • Les demandes d’inscription d’étudiant.e.s titulaires de diplômes étrangers (hors pays à procédure Campus France).