Aller au contenu principal Aller au sitemap
  • 3ème Rencontre scientifique de SFERE-Provence

    2 octobre 2019 INSPE Aix-en-Provence

    Journée de rencontre destinée aux chercheurs, docteurs, doctorants, masterants dont les travaux de recherche s’inscrivent dans le domaine « apprentissages et éducation ». Elle vise à créer des synergies structurantes dans le domaine de la recherche en éducation au sein de la structure fédérative, en fonction des enjeux actuels au niveau national et local.

  • Colloque " Créer pour éduquer. La place de la transdisciplinarité " Une éducation démocratique par les arts

    15-16 mai 2019 13100 Aix-en-Provence

    À la suite du premier colloque « Créer pour éduquer. La place de la transdisciplinarité » qui a eu lieu les 3 et 4 avril 2018 à l’ÉSPÉ d’Aix Marseille Université et au Centre d’Arts Fernand Léger de Port-de-Bouc, les responsables du programme « Le geste créatif et l’activité formative » (GCAF) de l’EA 4671 ADEF reconduisent un appel à communication pour une seconde session les 15 et 16 mai 2019 à Aix-en-Provence.

    Considérant la collaboration entre les artistes et l’École comme étant inscrite dans l’esprit du projet d’éducation artistique et culturelle (PEAC) et mise en œuvre par l’Éducation nationale depuis 2015, nous souhaitons réunir des artistes, des formateurs, des chercheurs, et des représentants de grandes institutions artistiques et culturelles qui proposent des collaborations efficientes en termes d’enseignement, d’apprentissage, de formation et de développement des apprenants.

    Ce colloque s’intéressera à la place du corps (ses gestes, ses postures, sa motricité) dans son inscription dans l’espace, ses sollicitations augmentées, modifiées, croisées en fonction de dispositifs transdisciplinaires conçus dont certains font explicitement appel au corps pour l’engager différemment. D’autres ne l'intègrent pas à leur réflexion mais lui font prendre des positions, ou jouer des rôles différents. Que ce soient les arts plastiques, la musique, la danse, le théâtre, le design, en relation avec d’autres disciplines enseignées à l’école, le corps-apprenant et le corps-enseignant sont appelés à jouer / performer. Que se passe-t-il dans le développement des apprentissages quand on connecte ces disciplines entre elles ?

    Lors de cette session, il s’agira d’analyser les résultats obtenus dans le cadre de ces collaborations dans l’ensemble des disciplines artistiques ou non, enseignées à l’école, au collège et au lycée et dans l’enseignement spécialisé (écoles d’art et de design, conservatoires, associations culturelles).

  • Colloque Jeux & Enjeux

    13 - 14 mai 2019 ESPE, La Canebière, Marseille, France

    Jeux et simulations pour l’apprentissage individuel, collectif et organisationnel
    Rencontres des praticiens de la simulation participative et du jeu sérieux

    Dans la continuité des rencontres Jeux et Enjeux 2017 de La Rochelle, le colloque Jeux et Enjeux 2019 de Marseille vise à réunir les praticiens du jeu sérieux et de la simulation participative. Cette année, en plus de la valorisation de la dimension ‘individu-collectif’ des jeux de simulation, nous porterons notre attention au pouvoir éducatif des jeux, dans le cadre scolaire, universitaire ou d’autres lieux d’apprentissage, tel que la formation professionnelle.

    Ce colloque se veut un espace de partage entre différents publics, enseignants, praticiens des jeux sérieux et simulations participatives (J&S) et chercheurs, et où seront discuté construction, animation, et débriefing, ainsi qu’analyse des effets du jeu sur la connaissance et les compétences (cognitives, sociales, professionnelles, etc.). Il aura lieu au sein de l’ESPE (Ecole Supérieur du Professorat et de l’Education), ce qui permettra la participation de futurs enseignants et d’enseignants confirmés, intéressés par la thématique. 

  • Conférence de SFERE-Provence - Jean-Paul Delahaye

    Le 24 avril 2019 - ESPE 13100 Aix-en-Provence - Amphi D de 13h30 à 16h30

    « Ce que la pauvreté fait à l’école- Ce que l’école fait de la pauvreté »
    Jean-Paul Delahaye - Inspecteur général de l’Education nationale honoraire - Ancien Directeur général de l’enseignement scolaire

    La conférence est l’occasion d’entrer dans le quotidien d’une jeunesse dont on parle très peu, d’une jeunesse invisible et pourtant nombreuse : les enfants des pauvres. Une sorte d’angle mort de la République car, comme le disait la philosophe Simone Weill, « Pour se rendre invisible, quel homme n’a pas de moyen plus sûr que de devenir pauvre ». En prenant appui sur son rapport Grande pauvreté et réussite scolaire, le choix de la solidarité pour la réussite de tous, remis en 2015, Jean-Paul Delahaye donne la parole à ceux qui peuvent témoigner de ce que la pauvreté fait à l’école. Comment entre sereinement dans les apprentissages quand on est mal logé, mal soigné, mal nourri, mal habillé… ? Si tous les enfants des pauvres ne sont pas en échec scolaire, si l’école n’est pas responsable de tout (sans l’école les inégalités seraient bien pires encore), ce que l’école fait de la pauvreté peut se mesurer à partir de ce constat désormais bien connu : la France est un des pays de l’OCDE dans lequel le poids de l’origine sociale pèse le plus sur les destins scolaires. Affrontons la réalité en face : notre élitisme est davantage social que républicain.

    Mais il n’y a aucune fatalité à cela. Jean-Paul Delahaye centre son propos sur deux actions complémentaires qui sont nécessaires si l’on veut vraiment rendre notre école plus juste : des actions sociales et de santé pour aider tous les élèves à entrer dans les apprentissages et une organisation pédagogique de l’école repensée pour un système éducatif qui ne soit pas essentiellement concentré sur la fonction de tri et de sélection des meilleurs.

  • Premier séminaire de restitution des projets DAFIP « Recherche-Formation-Terrain » Vague 1

    21 mars 2019 – 9h00 – 17h00
    Lycée Général et technologique St Exupéry - 529 Chemin de la Madrague-Ville, 13326 Marseille

    Le séminaire s’est déroulé le jeudi 21 mars 2019, dans le cadre du développement de la coopération entre les réseaux de l’Éducation prioritaire et la recherche, vivement encouragée par Monsieur le Recteur, le Délégué Académique à la Formation et à l’Innovation Pédagogique,  le directeur de la Fédération de recherche SFERE-AMU et la directrice de l’ESPE .
    Sous forme de table ronde avec deux idées forces en tête : d’une part, rapprocher des équipes pédagogiques des réseaux REP et REP+ d’équipes de recherche de laboratoires de la fédération de recherche SFERE-Provence et, d’autre part, renforcer et développer le rôle de l’établissement dans la formation initiale et continue.

    Table ronde 1 : ce que les projets conduits nous disent des évolutions pour les élèves.

    Table ronde 2 : ce que les projets conduits nous disent des évolutions des équipes pédagogiques.

    Table ronde 3 : ce que les projets conduits nous disent des évolutions des équipes de recherche.

    Table ronde 4 : ce que les projets conduits nous disent des évolutions des communautés éducatives et de l’environnement des élèves.

  • Table ronde SFERE-Provence : Education@numérique

    20 mars 2019

    Éducation @ numérique : politiques d’équipement, scénarios d’usage & pédagogies

    La structure fédérative de recherche SFERE-Provence et la Région Sud, ont organisé une table ronde le 20 mars 2019 afin de questionner les conséquences de l’introduction du numérique à l’école en termes d’apprentissages des élèves, de modifications des pratiques des enseignants, de changements profonds des organisations scolaires, d’implication des entreprises.

    Dans son discours introductif, Marie-Florence Bulteau-Rambaud, Présidente de la commission Lycées, apprentissage, formation, professionnelle et jeunesse de la Région Sud, a défendu le choix de l’expérimentation des manuels scolaires numériques dans le cadre de la réforme du lycée pour la rentrée 2019. De son côté, Pascal Terrien, directeur adjoint de SFERE-Provence (Aix-Marseille Université), a rappelé combien le sujet du numérique dans les apprentissages reste une question vive et, par essence, transdisciplinaire pour les chercheurs qui s’intéressent aux conditions de transmission des savoirs en formation.

    Quatorze personnalités venant du monde de la recherche, de l’entreprise (Mapplesoft, Qwant, Texas Instrument), du Conseil Régional, et de l’académie d’Aix-Marseille, ont échangé leurs points de vue sur l’impact du numérique à l’école.

    Les débats ont permis de distinguer plusieurs logiques qui travaillent ensemble, celles des entrepreneurs, concepteurs, prescripteurs, utilisateurs, chercheurs de et sur le numérique. Des perspectives ont été tracées sur les usages éclairés du numérique dans les apprentissages des élèves et les organisations éducatives. Parmi elles, on peut retenir la nécessité, imposée à tous ces acteurs, de travailler en réseau, depuis la conception des outils par le repérage des besoins, jusqu’à leur diffusion et, au-delà, l’accompagnement des usages qu’ils soient individuels ou collectifs. Une telle approche suppose de réfléchir, par exemple, aux apprentissages spécifiques en jeu, à la sécurisation des données, à la formation initiale et continue des enseignants, au soutien apporté par les entreprises impliquées et à l’obligation de diagnostiquer l’efficacité des outils.L’ensemble des intervenants a convenu de poursuivre la réflexion autour du « numérique éducatif », avec au moins trois objectifs majeurs : favoriser la créativité et l’innovation des utilisateurs ; garantir une transférabilité des connaissances et des dispositifs ; assurer le développement des compétences des enseignants et, par conséquent, celles des élèves.

  • L'Évolution pédagogique en France d'Émile Durkheim dans toutes ses actualités (1889-2019) - Journées d'études Inter'ESPE

    Les 24 et 25 octobre 2018 Lyon / les 17 et 18 janvier 2019 Marseille

    L’Évolution pédagogique en France (EPF), ouvrage posthume de Durkheim (1858-1917) paru il y a quatre-vingts ans (en 1938), est devenu un classique, non sans malentendus ou contresens, c’est la loi du genre. Il en va de même pour l’ensemble de ses écrits sur l’éducation, d’autant plus que ceux-ci ouvrent aussi vers une sociologie de la connaissance, souvent en lien avec une sociologie de la religion. Et ils prennent une part décisive mais méconnue dans la fondation par Durkheim et par Mauss (1872-1950) d’une « sociologie générale concrète » (Mauss, 1934).

    Ces journées ont pour ambition de mieux cerner les fondements et la spécificité du projet durkheimien que l’EPF donne à voir, les lectures qui en ont été faites, et tous les apports qu’il a pu susciter, pour comprendre la sociologie de l’éducation d’hier à aujourd’hui, en France et à l’étranger.

    Porteur du projet :  Nicolas Sembel -Inspé AMU  (Aix Marseille Université). Laboratoire ADEF EA4671 -

  • Journée scientifique - Questions de recherche sur la prévention des addictions Faut-il avoir peur de ce que les enfants et adolescents ont à nous dire de la santé ?

    Mardi 11 décembre 2018 - 08h30-17h00 - Amphithéatre Noailles - 63 La Canebière, 13001 Marseille

    Journée scientifique nationale sur la prévention des conduites addictives. Cette journée est co-organisée par le réseau UNIRéS (Réseau des universités pour l’éducation à la santé), l’ESPE Aix-Marseille Université, SFERE-Provence FED4238, le laboratoire ADEF, l’Université Clermont-Auvergne (Institut Pascal / UMR 6602) avec le soutien de la MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives).

    Cette journée scientifique mettra l’accent sur les démarches méthodologiques mobilisées dans les domaines de la recherche et de l’intervention, afin de mieux saisir et d’interroger l’impact des actions réalisées en matière de prévention des conduites addictives.

  • 2ème Rencontre scientifique de SFERE-Provence

    27 septembre 2018 à l’ESPE d’Aix-en-Provence

    Cette journée a donné lieu à une rencontre entre les chercheurs qui souhaitent s’inscrire dans le domaine « apprentissages et éducation », tel qu’il est dorénavant défini dans le cadre d’AMU. Plus spécifiquement, ces journées visent à créer des synergies structurantes dans le domaine de la recherche en éducation au sein de la structure fédérative, en fonction des enjeux actuels au niveau national et local.

    Cette rencontre s’est déroulée en deux temps forts :

    • 1er temps : une session poster où chaque équipe a affiché son travail. Les participants ont pu discuter autour des posters avec les membres de la communauté scientifique de SFERE-Provence
    • 2e temps : une présentation orale de 3 minutes devant l'ensemble du public s’appuyant sur un diaporama décrivant les grandes lignes de la recherche en cours ou du projet, chaque présentation a été suivie d'une discussion.

    Porteur du projet :  Pascal Terrien - Professeur d’Université- Inspé AMU (Aix Marseille Université). Laboratoire ADEF EA4671 - 

  • 1er colloque SFERE-Provence « Apprentissage et Education » Conditions, contextes et innovations pour la réussite scolaire, universitaire et professionnelle

    11-13 avril 2018 Marseille

    Colloque organisé par la Structure Fédérative d'Études et de Recherches en Éducation de Provence (SFERE-Provence FED 4238) d'Aix-Marseille Université, sous le haut parrainage de Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Frédérique Vidal, et sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

    Son objectif est le décloisonnement disciplinaire afin de développer les connaissances dans les secteurs de l’enseignement, l’éducation et la formation, que ce soit sur les organisations scolaires ou les systèmes institutionnalisés de formation. Associant plusieurs laboratoires de l'université, la fédération permet une plus grande visibilité des politiques de recherche conduites, et par voie de conséquence, une amélioration de la coordination et des portées sociales et scientifiques des recherches en Education.

    Axe 1 « Compétences langagières et communication » vise à mettre en lumière l’importance des compétences langagières et communicationnelles pour le développement des compétences fondamentales.
    Axe 2 « Usages du corps et éducation » s’intéresse aux approches interdisciplinaires des usages du corps dans l’activité élève/apprenant-enseignant/formateur, en contextes d’enseignement, d’éducation et de formation.
    Axe 3 « Territoires, trajectoires et mobilités » pose la question des inégalités de trajectoires scolaires, d’origine sociale et migratoire.
    Axe 4 « Créativité et innovation » permet de s’intéresser à l’innovation pédagogique dans différents dispositifs d’enseignement/apprentissage.